Désert américain – Everett


Quoi :

Désert américain

De qui :

Percival Everett

 

 

Pourquoi ?

Parce qu’en rangeant dans les rayons il m’a sauté aux yeux et je l’ai directement emporté.

 

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment la littérature américaine, la critique de la société, la satire, les situations rocambolesques et l’humour noir.

 

Ça raconte quoi ?

Théodore Larue est un loser. Il a raté pas mal de chose dans sa vie, son mariage, sa carrière et même son suicide… Alors qu’il est en route vers celui-ci un camion le percute et il se retrouve décapité.

Fin

Fin ? Non bien sur cela serait trop simple !

Ted a droit à une seconde chance (pas sure que l’on puisse vraiment appelé ça de la chance mais bon) et se réveille le jour de ses funérailles, la tête sur les épaules malgré le peu de conviction dans le travail de couture des pompes funèbres.  Va sans suivre une suite d’événements tous plus rocambolesques et hallucinants les uns que les autres.

Entre les médias, les sectes, l’enseignement, etc., la critique de la société va bon train…

Et Ted lui, poursuit sa route en quête de vérité : Est-il mort ? Est-il vivant ? Peut-il recommencer sa vie d’un meilleur pied grâce à ce nouveau regard qu’il porte à présent sur le monde ?

 

Et donc c’était bien ?

Oui ! Mais un peu long… Le livre est découpé entre le présent et les scènes de la vie passée de Ted. Outre le fait que le passage d’une scène à l’autre est quelque fois perturbant, ces dernières ralentissent un peu trop le récit et sont parfois un peu longues. Elles sont certes importantes pour comprendre le personnage principal et son entourage mais pas toujours vitales.

 

Bonus :

La BO du livre (oui même les livres peuvent en avoir une)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire